Les troubles psychomoteurs

La sémiologie psychiatrique retient 11 catégories de troubles psychomoteurs.

Appelé aussi : Troubles de la psychomotricité
Anglais : Psychomotor disorders
CLASSEMENT DES TROUBLES PSYCHOMOTEURS - Différents troubles - 4.LES TROUBLES PSYCHOMOTEURS - Introduction aux troubles psychomoteurs - Philippe Scialom, psychologie de l'enfant et de l'adolescentExemples (principaux) : Les troubles cognitifs, troubles des apprentissages, troubles déficitaires de l’attention avec ou sans hyperactivité, troubles de la relation et de la communication, troubles de l’acquisition de la coordination (dyspraxies de développement), dysgraphies de développement, troubles de l’équilibre, troubles du schéma corporel ou de l’image du corps, troubles du tonus musculaire, troubles graphiques ou de la dominance latérale, troubles de l’organisation spatiale et temporelle, incapacités d’apprentissage non verbal, mouvements anormaux.

Domaines : Retard psychomoteur, troubles (des apprentissages, des fonctions cognitives, du comportement social).


Cf. les fiches-clées :

Acquisition – (Inventaire), de la coordination

Apprentissage – (Rubrique), non verbal : Incapacités d’apprentissage non verbal – Trouble de l’apprentissage – (Rubrique) – Troubles des apprentissages (inventaire)

L’attention – (Rubrique) : Trouble déficitaire de l’attention et hyperactivité / (avec ou sans) hyperactivité (TDAH) – (Rubrique) – Hyperactivité – (Rubrique/Inventaire)

Communication – (Rubrique) : Communiquer – (Rubrique) – Trouble de la communication – (Rubrique/Inventaire)
Communiquer – (Rubrique)

Comportement – (Rubrique/Inventaire)
Comportement social – (Rubrique) : Troubles du comportement social – (Inventaire)
Coordination – (Rubrique) : Acquisition de la coordination – Troubles de l’acquisition de la coordination – (Inventaire)

Développement – (Rubrique/Inventaire) : Dysgraphies de développement – (Inventaire) – Dyspraxies de développement – (Inventaire)
Dysgraphie – (Rubrique) : Dysgraphies de développement – (Inventaire)
Dyspraxie – (Rubrique) : Dyspraxies de développement – (Inventaire)

Équilibre – (Rubrique/Inventaire) : Les troubles de l’équilibre – (Inventaire)

Fonction cognitive – (Rubrique/Inventaire)
Les fonctions cognitives : Troubles des fonctions cognitives – (Inventaire)

Hyperactivité – (Rubrique/Inventaire)

Image du corps – (Rubrique) : Les troubles du schéma corporel – (Inventaire)
Incapacités d’apprentissage non verbal

Mouvement – (Rubrique/Inventaire), anormal – (Inventaire)
Organisation spatiale et temporelle – (Rubrique) : Les troubles de l’organisation spatiale et temporelle

Psychomoteur (adjectif)
Psychomotricité – (Rubrique)

Le relationnel – (Rubrique) : Trouble relationnel – (Rubrique/Inventaire)
Retard – (Rubrique/Inventaire), psychomoteur – (Rubrique)

Sémiologie psychiatrique – (Rubrique)
Tonus musculaire – (Rubrique) : Les troubles du tonus musculaire – (Inventaire)

Trouble, cognitif, de l’apprentissage – (Rubrique), de la communication – (Rubrique)
Trouble déficitaire de l’attention et hyperactivité / (avec ou sans) hyperactivité (TDAH) – (Rubrique)
Trouble psychomoteur – (Rubrique), relationnel – (Rubrique)

Les troubles – (Inventaire), cognitifs – (Inventaire), de l’acquisition de la coordination – (Inventaire), de l’équilibre – (Inventaire), de l’organisation spatiale et temporelle, de la communication (inventaire), de la relation et de la communication – (Inventaire), des apprentissages (inventaire), des fonctions cognitives – (Inventaire), du comportement social – (Inventaire), du schéma corporel – (Inventaire), du tonus musculaire – (Inventaire), graphiques ou de la dominance latérale, psychomoteurs (inventaire)relationnels (inventaire)

Ailleurs dans le site :

(Ophys) Muscle – (Inventaire) – Tonus musculaire – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

(Portails) Troubles psychomoteurs – CiSMeF

Sources & Outils :

CHU Hôpitaux de Rouen – CiSMeF – Google FranceGoogle Traductionguide-psycho.com – Le Lavoisier-Unbound – Le Robert-Dixel MobileLooksForDiagnosis.com – Qwant – Philippe Scialom (psychologue, psychothérapeute) – Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées – WordPress.com

Publicités

Trouble psychomoteur

Manifestations dans la sphère de la motricité de troubles psychiques sous-jacents.

Appelé aussi : (Le) Trouble psycho-moteur – Altération de la psychomotricité (CISMeF) – Trouble de la psychomotricité (MeSH)
Anglais : Psychomotor disorder

Le trouble psychomoteur - Institut de Formation en Psychomotricité - Université de Toulouse

Le trouble psychomoteur se manifeste à la fois dans la façon dont le sujet est engagé dans l’action et dans la relation avec autrui . Le trouble psychomoteur est un trouble neurodéveloppemental qui affectent l’adaptation de la personne dans sa dimension perceptivo-motrice . L’étiologie est plurifactorielle et transactionnelle, associant des facteurs génétiques, neurobiologiques, psychologiques et/ou psychosociaux qui agissent à différents niveaux de complémentarité et d’expression . Ce type de trouble est souvent situationnels et discrets, entravant en priorité les mécanismes d’adaptation, constituant une source de désagrément et de souffrance pour le sujet et son milieu social.

Analyse clinique :  Elle s’appuie sur une connaissance référentielle approfondie du développement normal . Elle nécessite des investigations spécifiques dont l’examen psychomoteur, pour appréhender les aspects qualitatifs et quantitatifs des perceptions, des représentations et des actions de la personne.

Rééducation psychomotrice : Elle se centre sur l’action de la personne . Il est de règle de considérer que les thérapies des troubles psychomoteurs sont multimodales . Les thérapies sont, d’une part, spécifiques, définies par un champ d’application stricte donc en rapport avec des indications précises et, d’autre part, agissent à des niveaux différents et donc sont complémentaires . Elle est adaptée à la nature du symptôme (on ne traite pas par les mêmes moyens une dyspraxie, une dysgraphie, un trouble de l’attention, un tic moteur, un trouble des communications non-verbales, etc.) . La mutimodalité peut ainsi comporter une thérapeutique chimique et une intervention psychothérapique, comme dans les tics ou dans le Trouble déficitaire de l’attention/hyperactivité . Quand il existe des facteurs affectifs et sociaux associés, il convient d’y adjoindre une autre thérapie spécifique . La notion de thérapie à médiation corporelle, de ce fait, est un terme vague qui confond des niveaux divers d’intervention . Le corps a des dimensions cognitives, affectives, perceptives, motrices et communicatives dont l’intégration se fait à des organisations différentes . On peut considérer que les thérapies psychomotrices se situent selon un continuum à l’extrémité duquel on pourrait placer les psychothérapies verbales et à l’autre le biofeedback . A côté de l’aspect purement instrumental de la thérapie, portant sur la réorganisation du geste par exemple, les mécanismes cognitifs et affectifs sont également pris en compte et jouent un rôle important dans la recherche de l’amélioration symptomatique . Les contre indications ne peuvent par conséquent se définir de façon absolue, il n’y a que des indications mal posées . L’erreur la plus grossière résulte d’un réductionnisme qui affirme qu’il n’existe qu’une cause, ce qui n’a d’ailleurs aucun sens, et une thérapie passe-partout.

On distingue classiquement les pôles : Agitation psychomotrice – Ralentissement psychomoteur . D’autres troubles psychomoteurs caractérisent des pathologies spécifiques : l’état catatonique de la schizophrénie, les compulsions des troubles obsessionnels-compulsifs …

Caractéristiques : 1) Trouble perceptivo-moteur qui affecte les différentes fonctions d’exploration (aspects perceptifs), d’action (sur le milieu physique), de communication (notamment dans ses aspects non verbaux) et les manifestations émotionnelles, 2) il se manifeste par des signes neurologiques doux qui signent l’existence d’un dysfonctionnement cérébral a minima, 3) il est associé à un complexe psychopathologique, comportant des facteurs émotionnels pouvant aller jusqu’à un véritable trouble psychiatrique qui soulève la question des comorbidités, 4) il demande une analyse des différentes dimensions (biologique ou organique, écologique, intentionnelle ou téléologique) pour permettre la prise en compte de la pluralité étiologique (Albaret, 2001 ; Corraze, 1981, 1999, 2010).
Domaines :
 Psychomotricité, Schizophrénie, Troubles de l’expression
Familles : Agitation psychomotrice, Ralentissement psychomoteur


Cf. les fiches-clées :

Adaptation (de la personne) – (Rubrique) – Mécanismes d’adaptation
Action – (Rubrique/Inventaire), de la personne (du sujet)
Analyse clinique – (Rubrique) – Biofeedback – Comorbidité – Complexe psychopathologique
Dimension – (Inventaire), biologique, écologique, intentionnelle, organique, téléologique
Dysfonctionnement cérébral, à minima – État catatonique
Étiologie – (Rubrique), plurifactorielle, transactionnelle
Facteurs émotionnels, génétiques, neurobiologiques, psychologiques, psychosociaux
Fonction – (Rubrique/Inventaire), d’action – (Inventaire), d’exploration – (Inventaire), de communication – (Inventaire)
Geste (fonction cognitive) – (Rubrique/Inventaire) – Réorganisation du geste
Manifestation émotionnelle – (Rubrique/Inventaire)
Mécanisme – (Inventaire), affectifs – (Inventaire), cognitif – (Inventaire)
Motricité – (Rubrique)
Pathologie – (Rubrique) – (Inventaire)
Perception – (Rubrique/Inventaire) – Aspect perceptif – Aspects qualitatifs et quantitatifs des perceptions de la personne (du sujet) – Dimension perceptivo-motrice
Pluralité étiologique

Psychomoteur (adjectif) – Examen psychomoteur – Pôle Ralentissement psychomoteur – Ralentissement psychomoteur – (Rubrique)
(psychomotrice, adjectif) Agitation psychomotrice – Pôle Agitation psychomotrice – Rééducation psychomotrice (Rubrique) – Thérapies psychomotrices – (Inventaire)
Psychomotricité – 
(Rubrique)

Relation avec autrui – Représentation – (Rubrique) – Réductionnisme
Schizophrénie – (Rubrique/Inventaire) – État catatonique de la schizophrénie
Signe neurologique doux – (Inventaire)
Sous-jacent (adjectif) – Sphère de … (expression)
Symptôme – (Inventaire) – Amélioration symptomatique
Thérapie – (Inventaire) – Psychothérapie – (Inventaire), verbale – (Inventaire) – Thérapie à médiation corporelle – Thérapies multimodales – (Rubrique/Inventaire)

Trouble(Inventaire) – Manifestation d’un trouble – Trouble de l’expression – (Rubrique/Inventaire), discret – (Rubrique/Inventaire)du langage(Rubrique/Inventaire), neurodéveloppemental – (Rubrique/Inventaire)
Trouble obsessionnel compulsif (T.O.C.) – (Inventaire) – Compulsions d’un trouble obsessionnel-compulsif
Trouble perceptivo-moteur – (Rubrique/Inventaire), psychiatrique – (Inventaire), psychique – (Rubrique/Inventaire), psychique sous-jacent

Trouble psychomoteur (rubrique) – Thérapies des troubles psychomoteurs – (Inventaire) – Les troubles psychomoteurs – (Inventaire)

Trouble situationnel – (Rubrique/Inventaire)

(Ophys) Milieu physique – Motricité – (Rubrique)

Documentation (liens externes) :

(Fiche) Le trouble psychomoteur – Institut de Formation en Psychomotricité – Université de Toulouse
(Vidéo) Qu’est ce qu’un trouble psychomoteur ? – NotreFamille.com Santé (YouTube)

Sources :

CHU Hôpitaux de Rouen – CiSMeF – Google FranceGoogle TraductionInstitut de Formation en Psychomotricité – Le Lavoisier-UnboundMeSH – Notrefamille.com – NotreFamille.com Santé (youtube) – Psychoweb – QwantLe Robert-Dixel MobileUniversité de Toulouse III – Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées – YouTube